Justice pour Roland Veuillet

Roland Veuillet continue sa grève de la faim

vendredi 9 février 2007

Le conseiller principal d’éducation a été muté il y a quatre ans pour s’être opposé à la direction de son lycée pendant les grèves enseignantes de l’hiver 2003

À la fin de la manifestation de la fonction publique, hier, un cortège d’un millier d’enseignants s’est arrêté près du camping-car dans lequel Roland Veuillet, 50 ans, poursuit sa grève de la faim depuis 47 jours. Pendant la manifestation, des slogans et des affichettes ont aussi évoqué la situation du conseiller principal d’éducation nîmois, muté d’office à Lyon depuis septembre 2003. Hier, celui-ci a encore dénoncé les « contre-vérités » du ministère de l’Éducation nationale qui avait indiqué, la veille, « vouloir examiner avec une particulière attention » la demande de mutation de l’enseignant. Depuis 2003, l’Education nationale a refusé toutes les demandes que j’ai déposées chaque année, comme elle refuse l’ouverture d’une enquête administrative, affirme Roland Veuillet. Lequel refuse toujours de se faire hospitaliser, nonobstant les recommandations des médecins qui le suivent.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Réalisé avec SPIP, valide Valid XHTML 1.0 Transitional et Valid CSS!
L'équipe du site se réserve le droit de modérer les messages non conformes à la nétiquette