Justice pour Roland Veuillet

Un responsable du SNES en grève de la faim

lundi 12 février 2007

Goulven Kerien, secrétaire général départemental du SNES de Seine-Saint-Denis, a annoncé lundi avoir entamé une grève de la faim pour soutenir Roland Veuillet, hospitalisé dimanche à Lyon après 50 jours sans s’alimenter pour protester contre une sanction de l’Éducation nationale à son encontre.

Par AP

« Le ministre refuse de revenir sur le déni de justice qui frappe notre collègue, aujourdhui en danger de mort. Jai donc cessé de me nourrir depuis lundi matin et jose espérer que le ministre va céder dans les jours qui viennent. Je nai pas de vocation au suicide », a déclaré Goulven Kerien, secrétaire général départemental du Syndicat national des enseignements du second degré (SNES), lundi à l’Associated Press.

De source syndicale, Roland Veuillet, conseiller principal d’Éducation visé par une mutation disciplinaire, avait perdu plus de 19 kilos dimanche, mais entendait tout de même poursuivre son mouvement.

Le syndicat Sud-Éducation, qui le soutient depuis le début, assurait dimanche qu’« il a écrit une lettre précisant que, même hospitalisé et inconscient, il refuse dêtre alimenté par perfusion ».

Roland Veuillet a entamé une grève de la faim le 24 décembre 2006, dans sa camionnette bleue garée devant le tribunal administratif, pour réclamer l’annulation de sa mutation d’office de Nîmes à Lyon en 2003.

Selon la justice, il avait été sanctionné pour avoir entraîné des dysfonctionnements dans son établissement, en prenant « l’initiative de libérer de leurs obligations » des surveillants pendant une grève des maîtres d’internat.

Depuis, Roland Veuillet multiplie les actions pour protester contre cette sanction. Il avait déjà fait une grève de la faim en 2004 pendant 38 jours. Et avait réalisé des courses à pieds sur les trajets Nîmes-Lyon et Lyon-Paris.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Réalisé avec SPIP, valide Valid XHTML 1.0 Transitional et Valid CSS!
L'équipe du site se réserve le droit de modérer les messages non conformes à la nétiquette