Justice pour Roland Veuillet

Soutiens actifs pour Roland Veuillet

jeudi 8 février 2007

Article original

JPEG - 20.6 ko
Soutiens actifs pour Roland Veuillet

Par Frédéric Crouzet

Masque blanc sur le visage, une pancarte « Justice pour Roland Veuillet » sur le torse. Une vingtaine de personnes ont participé hier en début d’après-midi à un « die-in » (sit-in allongé) silencieux devant le rectorat de Lyon en soutien au syndicaliste gréviste de la faim. Ce conseiller principal d’éducation de 51 ans, sanctionné par une mutation de Nîmes à Lyon pour avoir refusé de faire remplacer des surveillants grévistes en 2003, a cessé de s’alimenter le 24 décembre. Il jeûne depuis quarante-sept jours dans une camionnette garée devant le tribunal administratif de Lyon, juridiction qui a confirmé sa sanction en appel en novembre dernier.

Malgré les mises en garde des médecins, Roland Veuillet a refusé de se faire hospitaliser cette semaine. Et répète qu’il est « prêt à aller jusqu’au bout ». « Il a perdu plus de 18 kg, soit 20 % de son poids. Les séquelles peuvent être irréversibles. Et le ministère de l’Education fait toujours la sourde oreille », s’inquiète Mickaël Goyot, enseignant et membre du comité de soutien. Une délégation intersyndicale a été reçue hier au ministère pour évoquer le cas de Roland Veuillet, militant à SUD-Education, sans succès. « Le ministre peut lever les sanctions. Le conseil supérieur de la fonction publique y est favorable », indique son comité de soutien. Il invite aujourd’hui les participants à la manifestation pour la fonction publique à prolonger le parcours pour aller en cortège soutenir Roland Veuillet devant le tribunal administratif.


L’universitaire lyonnais Philippe Corcuff, qui avait entamé le 31 janvier dernier une grève de la faim de solidarité d’une semaine au côté de Roland Veuillet, a cessé hier son mouvement.

mis en ligne par Gilles Frapper

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Réalisé avec SPIP, valide Valid XHTML 1.0 Transitional et Valid CSS!
L'équipe du site se réserve le droit de modérer les messages non conformes à la nétiquette