Justice pour Roland Veuillet

Roland Veuillet : épilogue ?

mercredi 4 avril 2007

Le ministère de l’Éducation nationale a annoncé mercredi qu’il accordait au conseiller d’éducation Roland Veuillet son affectation dans l’académie de Nîmes, alors que celui-ci s’est lancé lundi dans 1000 km de course à pied autour du ministère en attendant cette mutation. Roland Veuillet, conseiller principal d’éducation, proteste depuis plus de trois ans contre une sanction disciplinaire. Il avait cessé le 18 février une grève de la faim de 57 jours, puis annoncé mardi avoir entamé 1000 km de course à pied autour du ministère de l’Éducation, pour dénoncer le fait que sa mutation à Nîmes n’avait toujours pas été accordée, selon lui.

« Gilles de Robien, ministre de l’Éducation nationale a décidé le 21 février de donner suite aux recommandations du médiateur de l’Éducation nationale et d’accorder à Roland Veuillet une affectation dans l’académie de son choix pour lui permettre de retrouver ses proches », a rappelé mercredi le ministère dans un communiqué.

Roland Veuillet avait expliqué mardi à l’AFP avoir « commencé une course à pied de 1000 kilomètres, un parcours en huit autour du ministère de l’Éducation et de Matignon » car « après ma grève de la faim le ministère a dit qu’il envisageait ma réaffectation à Nîmes, les affectations viennent de tomber et je n’y suis toujours pas affecté ».

Selon le ministère, « le ministre prend acte de la demande que Roland Veuillet vient de faire connaître d’être affecté à Nîmes dans le cadre du mouvement actuellement en cours des conseillers principaux d’éducation (CPE) ».

« En conséquence, la décision ministérielle de mutation de Roland Veuillet de l’académie de Lyon dans l’académie de Montpellier est en instance de signature », a ajouté le ministère.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Réalisé avec SPIP, valide Valid XHTML 1.0 Transitional et Valid CSS!
L'équipe du site se réserve le droit de modérer les messages non conformes à la nétiquette