Justice pour Roland Veuillet

Rassemblement à Paris devant le ministère de l’Éducation

mercredi 14 février 2007

Une cinquantaine de militants syndicaux ainsi que Mgr
Jacques Gaillot et le professeur Albert Jacquard ont manifesté mercredi
après-midi à Paris, devant le ministère de l’Education, en soutien à
Roland Veuillet, un conseiller d’éducation en grève de la faim depuis 53
jours à Lyon, et ont dénoncé son internement en hôpital psychiatrique.
Rassemblés sur le trottoir en face du 110 rue de Grenelle et devant un
cordon de gendarmes protégeant l’entrée du ministère, les militants ont
déployé une grande banderole blanche proclamant : « Roland Veuillet, 53
jours de grève de la faim. Robien assassin ?
 », a constaté une journaliste
de l’AFP.

« Roland Veuillet a toute sa tête, il est conscient et il n’a pas de
problèmes psychiatriques
 », a déclaré Michael Goyot, membre actif de son
comité de soutien et militant de la CNT.

Roland Veuillet, 51 ans, observe une grève de la faim depuis 53 jours
pour faire annuler sa mutation en 2003 de Nîmes à Lyon sanctionnant,
selon lui, sa participation à une grève. Il a été hospitalisé d’office
mercredi matin dans un hôpital psychiatrique lyonnais, a-t-on appris de
sources syndicale et hospitalière.

Il a alerté des responsables du syndicat Sud sur sa situation, et ceux-ci
vont déposer une requête afin de le faire libérer, a indiqué Laurence
Pennequin, membre de Sud-Education.

« Nous sommes révoltés par ce qui se passe », a déclaré Mgr Jacques
Gaillot, ancien évêque d’Evreux, ajoutant : « Cela fait 53 jours qu’il est
en grève de la faim, ce n’est pas un dossier, c’est un être humain !
 ».

Etait également présent à ce rassemblement Goulven Kerien, secrétaire
départemental du Snes en Seine-Saint-Denis, qui a entamé une grève de la
faim lundi en solidarité avec M. Veuillet.

À Marseille, un vingtaine de professeurs et d’instituteurs marseillais
ont décidé de camper mercredi devant l’Inspection académique de Marseille
en soutien à Roland Veuillet. Les professeurs, appartenant à plusieurs
syndicats ou organisations (CGT, FSU, Sgen-CFDT, CNT) ont symboliquement
dressé une tente pour démontrer leur détermination à « revenir tous les
jours ». Depuis un mois, ils se rassemblent chaque mercredi devant
l’Inspection académique.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Réalisé avec SPIP, valide Valid XHTML 1.0 Transitional et Valid CSS!
L'équipe du site se réserve le droit de modérer les messages non conformes à la nétiquette