Justice pour Roland Veuillet

Communiqué des professeurs en grève illimitée d’Avignon

lundi 19 février 2007

Dans l’attente de l’avis du médiateur Jutant qui doit être rendu aujourd’hui, nous sommes toujours en grève illimitée à Avignon.

PDF - 130.2 ko
Communiqué des professeurs en grève illimitée d’Avignon

Au 57e jour de grève de la faim, Roland Veuillet a décidé de mettre un terme à la grève de la faim.

Nous avons appris que Roland Veuillet avait terminé sa grève de la faim au matin du 57e jour car il se trouvait dans un état d’affaiblissement extrême. Cette décision personnelle est celle de la raison, face à la folie de Gilles de Robien. Ce ministre est en effet capable de laisser mourir un Homme, fonctionnaire du ministère dont il a la charge, pour éviter d’avoir à assumer les bas agissements qui ont eu lieu au lycée Dhuoda (faux en écriture du proviseur De Haro, couvert par le recteur Marois). Gilles de Robien ne sort pas gagnant du bras de fer de la grève de la faim : nous connaissons tous désormais son vrai visage, celui de l’inhumanité et du mépris. Son attitude est absolument indigne de la fonction qu’il occupe.

Pour ne pas être totalement discrédité, Robien doit maintenant répondre positivement à la demande de Roland Veuillet : une véritable enquête administrative contradictoire avec procès verbaux des auditions, doit être ordonnée. Il doit également écouter la demande de l’intersyndicale qui réclame que l’avis du Conseil Supérieur de la Fonction Publique soit appliqué, et donc que toute forme de sanction à l’encontre de Roland Veuillet soit annulée.

Avignon, lundi 19 Février 2007.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Réalisé avec SPIP, valide Valid XHTML 1.0 Transitional et Valid CSS!
L'équipe du site se réserve le droit de modérer les messages non conformes à la nétiquette