Justice pour Roland Veuillet

Un comité de soutien se met en place

vendredi 17 septembre 2004

Source : Infozone

Roland Veuillet, CPE, militant syndical, a été lourdement sanctionné pour ses prises de positions syndicales pendant les grèves de 2003. Il s’était opposé notamment au remplacement des surveillants grévistes par des maitres au pairs (étudiants nourris et logés gratuitement).

A l’issue d’un conseil de discipline qui fut une parodie de justice, notre camarade a été muté d’office de Nîmes à Lyon dès Juin 2003.

Cette sanction a marqué le mouvement de 2003 par sévérité exceptionnelle. A la suite, les mesures de rétorsion à l’encontre de syndicalistes se sont multiplié, dans le secteur public comm dans le privé.

Depuis le 30 Août 2004, Roland Veuillet est en grève de la faim devant le ministère de L’Education Nationale. Après plus d’un an de lutte opiniâtre et infructueuse, il s’est résolu à cette extrémité pour obtenir le réexamen de son dossier. Une délégation intersyndicale nationale (SUD, SNES, FERC-CGT, Snetaa-eil, SN-FOLC) a été reçue au cabinet du Ministre le mercredi 8 Septembre pour demander la levée de la sanction frappant Roland Veuillet, et la mise en palce d’une enquête admnistrative permettant de faire lal umière sur ce dossier de façon publique et contradictoire.

La fédération des syndicats SUD Education demande à nouveau l’annulation de la sanction frappant Roland Veuillet, et la mise en palce d’une enquêt admnistrativr permettent de faire lalumière sur ce dossier e façon publique et contradictoire.

UN COMITE DE SOUTIEN SE MET EN PLACE

Réunion le lundi 20 Septembre à 18 heures, 30 Bis rue des Boulets à Paris,

UNE JOURNEE NATIONALE D’ACTION AURA LIEU mercredi 22 Septembre

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Réalisé avec SPIP, valide Valid XHTML 1.0 Transitional et Valid CSS!
L'équipe du site se réserve le droit de modérer les messages non conformes à la nétiquette