Justice pour Roland Veuillet

Roland Veuillet - Éducation Nationale : le blocage

samedi 17 février 2007

L’enseignant a quitté le centre hospitalier du Vinatier.

La situation de Roland Veuillet, enseignant en grève de la faim depuis 56 jours était hier encore bloquée et confuse. Roland a en effet quitté le centre hospitalier du Vinatier après l’ avis négatif d’un psychiatre, différent du premier avis délivré par un psychiatre de Villefranche-sur-saône qui avait permis l’hospitalisation d’office. La procédure d’hospitalisation d’office n’a pas pu être éclaircie et les collègues de l’enseignant n’ont pu obtenir d’information sur l’autorité qui a requis l’hospitalisation. L’enseignant a tenu hier une conférence de presse.

Entre les organisations syndicales (SNES, CGT, FSU) et le ministère c’est aussi le blocage qui demeure. Du côté du rectorat, on répète qu’on est inquiet de voir l’état de santé de l’enseignant se dégrader. L’administration rappelle que les décisions de justice ne peuvent être remises en cause et que l’enseignant s’il le veut peut poser une demande de mutation pour obtenir un poste dans l’académie de Montpellier. Du côté des amis de l’enseignant, on déplore l’absence d’action du médiateur du ministère de l’Éducation qui doit rendre compte, affirme-t-on de son action que lundi. « Roland Veuillet veut une enquête administrative et la réintégration dans son poste » a rappelé hier Laurence Pennequin secrétaire générale de la FSU (…de SUD-éducation NDLC). Cette dernière explique aussi que les syndicats n’ont plus d’influence sur le gréviste de la faim mais ne peuvent que prendre des mesure pour veiller à son état de santé.

Répondre à cet article

Messages



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Réalisé avec SPIP, valide Valid XHTML 1.0 Transitional et Valid CSS!
L'équipe du site se réserve le droit de modérer les messages non conformes à la nétiquette