Justice pour Roland Veuillet

Roland Veuillet recourt à une nouvelle grève de la faim

mardi 2 janvier 2007

Nouvelle grève de la faim pour Roland Veuillet. Ce conseiller principal d’éducation (CPE), sanctionné par une mutation de Nîmes à Lyon en 2003, a cessé de s’alimenter le 24 décembre et s’est installé dans sa voiture en face du tribunal administratif.

Par F. C.

Le 7 novembre dernier, la cour administrative d’appel avait confirmé les sanctions disciplinaires. Ce militant syndical de 51 ans avait été suspendu et muté à la suite d’une grève dans un lycée de Nîmes, où il avait « pris l’initiative de libérer » de leurs obligations des collègues, ce qui devait entraîner des dysfonctionnements dans l’établissement. Roland Veuillet a toujours contesté cette décision. Depuis trois ans, il a déjà parcouru 16 000 km en courant pour dénoncer sa mutation. « J’irai jusqu’au bout car je suis dans mon bon droit », indique Roland Veuillet qui avait fait une première grève de la faim de trente-huit jours en 2004 près du ministère de l’Éducation nationale.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Réalisé avec SPIP, valide Valid XHTML 1.0 Transitional et Valid CSS!
L'équipe du site se réserve le droit de modérer les messages non conformes à la nétiquette