Justice pour Roland Veuillet

Grève de la faim

jeudi 9 septembre 2004

Vite dit

Victime d’une mutation arbitraire à Lyon, Roland Veuillet, enseignant à Nîmes, a une année durant, pendant les vacances, effectué sept arbitrairathons, parcourant ainsi plus de 5000 kilomètres. En vain. Le ministère est resté sourd aux nombreuses interventions qui lui ont été adressées et qui démontraient la forfaiture de cette sanction et a même doublé la sanction. Quant au tribunal administratif, réuni le 17 juin, il n’a toujours pas communiqué son délibéré. Roland Veuillet, décidé « à [se] battre jusqu’au bout dans cette affaire », a commencé, le 30 août, une grève de la faim devant le ministère de l’Éducation nationale, avec comme exigence la réouverture du dossier, la mise en place d’une commission d’enquête et l’annulation de la sanction d’ici le résultat de l’enquête. Un soutien immédiat et massif à Roland Veuillet s’impose.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Réalisé avec SPIP, valide Valid XHTML 1.0 Transitional et Valid CSS!
L'équipe du site se réserve le droit de modérer les messages non conformes à la nétiquette