Justice pour Roland Veuillet

Les sanctions confirmées contre le conseiller

mercredi 8 novembre 2006

Article original

Nouveau revers pour Roland Veuillet. Hier, la cour
administrative d’appel de Lyon a rejeté la demande de ce conseiller pédagogique d’orientation, qui se bat depuis trois ans pour faire annuler les sanctions disciplinaires prises par sa hiérarchie. En 2003, ce syndicaliste avait été suspendu quatre mois et muté d’office de Nîmes à Lyon après une grève. Il avait notamment libéré des maîtres d’internat de leur obligation de présence, ce qui posait problème pour la prise en charge des internes. La cour a estimé que
les faits reprochés « étaient de nature à justifier une sanction ». En revanche, elle a cassé le jugement de première instance, sur un vice de forme.

F. C.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Réalisé avec SPIP, valide Valid XHTML 1.0 Transitional et Valid CSS!
L'équipe du site se réserve le droit de modérer les messages non conformes à la nétiquette