Justice pour Roland Veuillet

Répression partout, justice nulle part

lundi 29 janvier 2007

Le CPE Roland Veuillet première victime du Medef dans l’éducation nationale ?

PDF - 122.8 ko
communique de presse de la LCR

La section LCR Nord Cotentin, apporte tout son amical soutien à Roland Veuillet , en grève de la faim depuis le 24 décembre 2006,victime des dangereuses dérives qui lient les intérêts économiques patronaux aux tendances les plus autoritaires de l’administration de l’éducation nationale.

Nous exigeons, avec le comité de soutien à Roland Veuillet, l’annulation de la sanction injuste qui lui a été infligée. Nous demandons que toute la lumière soit faite sur ce qui apparaît bien , non pas comme le seul résultat de parti pris politique et de fautes juridiques conjuguées mais aussi comme une des nombreuses manœuvres expérimentales de dérégulation juridique, qui éclosent ça et là et font jurisprudence en cas de non échec. L’autoritarisme libéral se met en place à rythme précipité dans tous les secteurs d’activité, tout particulièrement agressif au sein de ceux qui, comme l’éducation nationale, peuvent encore exprimer face à des organisations comme le MEDEF une réelle critique du monde économique actuel.
La responsabilité du chef d’établissement et du recteur notamment devront être éclaircies
afin de dégager leurs responsabilités dans la production de faux à usage légal. Nous attendrons les sanctions qui ne sauraient manquer d’être prononcées en cas de preuve de ces graves forfaitures.

La position du Conseil Supérieur de la Fonction Publique se prononçant pour l’annulation de la sanction a déjà donné un avis sur les méthodes caporalistes du chef d’établissement et du recteur dont la défense par le ministre reviendrait à exprimer, de la part du ministère, une doctrine politique d’asservissement des individus face aux oukases de la hiérarchie.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Réalisé avec SPIP, valide Valid XHTML 1.0 Transitional et Valid CSS!
L'équipe du site se réserve le droit de modérer les messages non conformes à la nétiquette