Justice pour Roland Veuillet

Roland Veuillet soutenu par Bové

samedi 17 février 2007

Hier dans le local lyonnais du syndicat Sud Roland Veuillet a indiqué qu’il entendait poursuivre sa grève de la faim, entamée il y a 55 jours. « Je ne sais pas jusqu’où j’irai. Mon médecin me dit que mon corps ne suit plus. Selon lui, je ne suis plus dans le rouge mais dans le noir. » Il a reçu le soutien de José Bové, qui a assuré être « de tout cœur » avec lui : « on te persécute pour ton action dans le cadre d’un mouvement collectif, et c’est insupportable qu’on t’attaque pour tes idées et ton engagement syndical. » Roland Veuillet réclame l’annulation de sa mutation en 2003 de Nîmes à Lyon sanctionnant selon lui, sa participation à une grève.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Réalisé avec SPIP, valide Valid XHTML 1.0 Transitional et Valid CSS!
L'équipe du site se réserve le droit de modérer les messages non conformes à la nétiquette