Justice pour Roland Veuillet

Le lancer de syndicalistes : nouvelle discipline olympique

mercredi 22 septembre 2004

Page 2 par Agathe André

Il court, Roland Veuillet : de Nîmes à Lyon, de Lyon à Paris, de Paris à Strasbourg, en passant par la Cour européenne des droits de l’Homme, il cavale 1 200 fois autour du ministère de l’Education nationale, puis du Sénat au ministère de la Justice ...
Aujourd’hui, après 5600 kilomètres de course de fond, infructueuse, il piétine et a décidé de se laisser crever de faim dans son AX blanche au 110, rue de Grenelle .

Roland Veuillet n’est ni barjot, ni obsédé par la sculpture du corps, ni allumé des performances, c’est juste un syndicaliste à qui on n’a pas laissé d’autre forme de lutte pour obtenir le réexamen de sa mutation d’office de Nîmes à Lyon à la suite d’une parodie de conseil de discipline en avril 2003.

Crime de lèse-majesté, ce conseiller principal d’éducation a osé soutenir la grève des surveillants en 2003 au moment où Luc Ferry, fidèle aux préoccupations de pré-privatisation de l’Education nationale, supprimait les surveillants et les aides-éducateurs, pour les remplacer par un nouveau genre de vigiles, les assistants d’éducation.

Pour le recteur de Nîmes, "son comportement a porté atteinte au bon fonctionnement de l’établissement". Effectivement, par nature, la grève porte atteinte au bon fonctionnement, c’est son objectif. Derrière cette sanction, il faut donc lire en substance qu’avoir des revendications, c’est bien, mais en silence.

Car ce qu’on lui reproche, c’est simplement d’être un syndicaliste actif, en opposition avec les choix de sa hiérarchie, comme celui de signer avec le Medef la convention "Ecole-entreprise", qui permet aux forces vives de la nation de venir expliquer à nos marmots les grandes joies de l’économie marchande. "Pourquoi ne pas faire venir de jeunes patrons, mais l’intérêt serait de faire participer des syndicalistes à ces réunions. Là, ce serait vraiment pédagogique." Sauf à considérer que les syndicalistes sont une espèce en voie d’extinction dans le privé comme dans le public.

La mutation de Roland Veuillet est un avertissement pour tous les personnels de l’Education nationale : attention, on peut vous sanctionner pour action syndicale et écraser vos petites grèves entre les deux pouces.

Stratégie efficace : en cette rentrée, pas de revendications, ni un mot au-dessus de l’autre.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Réalisé avec SPIP, valide Valid XHTML 1.0 Transitional et Valid CSS!
L'équipe du site se réserve le droit de modérer les messages non conformes à la nétiquette