Justice pour Roland Veuillet

Liberté et justice pour Roland Veuillet !

jeudi 15 février 2007

Roland Veuillet a fait l’objet d’une mesure d’internement d’office en
hôpital psychiatrique, sur réquisition du préfet, mercredi 14 février, 53e
jour de la grève de la faim qu’il a entreprise pour obtenir l’annulation de
la sanction antisyndicale dont il est l’objet depuis 4 ans.

Émancipation Tendance Intersyndicale dénonce avec la plus grande vigueur une
méthode scandaleuse, digne d’un État totalitaire, employée pour faire taire
un homme qui se bat contre l’arbitraire : nous exigeons la levée de la
mesure d’internement d’office de notre camarade.

Les tergiversations et les provocations du Ministre de l’Éducation Nationale
doivent cesser : la mise en place d’une nouvelle médiation est inacceptable,
alors que la précédente, intervenue en 2004 après 38 jours de la première
grève de la faim de Roland Veuillet, a abouti à un rapport à charge que le
Commissaire du gouvernement lui-même a qualifié de « rapport dont il n’y a
pas lieu de s’attarder sur le caractère original ». Plus que jamais, nous
exigeons l’application immédiate de l’avis de la Commission de Recours du
Conseil Supérieur de la Fonction Publique qui s’est prononcée pour
l’annulation de sa mutation d’office.

Roland Veuillet doit retrouver la liberté immédiatement et obtenir enfin
justice.

Émancipation Tendance Intersyndicale

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Réalisé avec SPIP, valide Valid XHTML 1.0 Transitional et Valid CSS!
L'équipe du site se réserve le droit de modérer les messages non conformes à la nétiquette