Justice pour Roland Veuillet

Le Débat : Internements sous contrainte

mardi 27 février 2007

Le 24 décembre 2006, Roland Veuillet décide d’entamer une grève de la faim. Après 53 jours de jeun, il est interné de force à l’hôpital psychiatrique du Vinatier de Lyon. On pourrait parler de cas isolé, seulement voilà, il n’est pas le seul. Aujourd’hui, plus de 14 % des hospitalisations psychiatriques sont des hospitalisations sous contrainte. Véritable privation de libertés pour les uns, seule alternative possible pour les autres, l’internement forcé s’avère souvent la solution de la dernière chance. Alors prévention ou punition ?

Afin de limiter l’espace disque pour notre hébergement, les fichiers multimédias sont stockés à l’extérieur.
Débat : Internements sous contrainte (40,5 Mo)

Répondre à cet article

Messages



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Réalisé avec SPIP, valide Valid XHTML 1.0 Transitional et Valid CSS!
L'équipe du site se réserve le droit de modérer les messages non conformes à la nétiquette