Justice pour Roland Veuillet

Il court il court le Roland

jeudi 17 mai 2007

26e arbitrairathon, autour de l’Élysée, de Matignon, et rue de Grenelle (ministère de l’éducation) : les 17, 18, 19 et 20 mai de 9 à 19 h.

Sanction contre Roland Veuillet : aucune annulation encore en vue !

Le ministre de l’Éducation Nationale a cru bon, en période électorale, de mentir à la presse et aux nombreux parlementaires qui l’ont interpellé au sujet de la situation de Roland Veuillet.

Gilles De Robien a ainsi fait croire, à grand renfort de publicité médiatique, que tout était arrangé, puisqu’il avait pris la décision de muter Roland à Nîmes.

Il n’en est rien.

Roland n’est pas « muté à Nîmes », mais mis à la disposition du Recteur de Montpellier. Dans quel ville ? Sur quel poste ? Pour combien de temps ? Aura-t-il un poste, ou sera-t-il au placard ?

Le Recteur de Montpellier aurait la possibilité d’octroyer un poste correct et fixe… Si le Roland ne s’agite pas trop. Mais, si ce n’était pas le cas, il pourrait exiger de lui une constante mobilité sur toute l’académie (très étendue : plus de 300 km).
Pour Roland, c’est inacceptable !

Aussi, Roland continue de se battre pour exiger l’annulation de la sanction anti-syndicale qu’il subit depuis quatre ans, il continue de se battre aussi, pour obtenir sa réintégration sur le lycée Dhuoda de Nîmes, son ancien poste. C’est la revendication de l’intersyndicale et du comité de soutien.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Réalisé avec SPIP, valide Valid XHTML 1.0 Transitional et Valid CSS!
L'équipe du site se réserve le droit de modérer les messages non conformes à la nétiquette