Justice pour Roland Veuillet

Sanction prolongée : 7e année à Lyon

mardi 24 mars 2009

Xavier DARCOS s’acharne : il a décidé de prolonger
le déplacement d’ office à Lyon de Roland VEUILLET
une année année de plus.

Contrairement aux annonces et promesses faites aux organisations syndicales, l’enseignant Nîmois, sanctionné en 2003, ne sera pas réintégré dans sa ville. Ainsi en a décidé de manière unilatérale, le ministre, sans même consulter la Commission Paritaire (procédure réglementaire, pourtant obligatoire).

Une fois de plus, aucune raison n’est avancée pour justifier cette décision arbitraire qui constitue de fait une double, une triple, une septuple sanction. Mais en hauts lieux, on évoque surtout le fait que le syndicaliste refuse de se taire et, continue de dénoncer la cabale grotesque. Celle-ci rappelons le, avait été montée de toutes pièces, par le chef de cabinet de Xavier DARCOS ( de cette époque ). En effet, un échange de courriers « confidentiels » entre ce dernier et le recteur MARROIS, montre clairement que cette sanction dure a été planifiée très longtemps avant les faits reprochés par la suite [1].

Mais, l’origine de cet acharnement est surtout à rechercher dans le fait que Roland Veuillet, en sa qualité d’élu des personnels, avait dénoncé l’introduction du MEDEF dans son lycée, validée par une convention plus que douteuse entre le syndicat patronal et le Recteur. Le syndicaliste avait également mis le doigt sur le financement occulte des initiatives entrant dans le cadre du dit accord.

À présent, les révélations récentes sur les caisses noires de l’UIMM, indiquent clairement qu’il y avait urgence pour ces gens là d’écarter par n’importe quel moyen, ce militant un peu trop rigoureux, urgence à l’éloigner pour le faire taire. Ainsi, on comprend mieux le refus du ministère d’engager une Enquête Administrative sur cette affaire, le refus d’une réouverture du dossier disciplinaire.

Roland ne se décourage pas pour autant et continue son combat contre cette mesure de répression anti-syndicale, prise lors d’une grève. Chaque soir il effectue une course à pied symbolique de deux heures autour du rectorat de Lyon.

mis en ligne par Roland Veuillet


[1

JPEG - 64.9 ko
Message confidentiel du ministère en 2002

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Réalisé avec SPIP, valide Valid XHTML 1.0 Transitional et Valid CSS!
L'équipe du site se réserve le droit de modérer les messages non conformes à la nétiquette