Justice pour Roland Veuillet

Grève de la faim : 19e jour

vendredi 12 janvier 2007

Roland nous écrit.

Vendredi 12 décembre, Vaulx en Velin, Collège des Noirettes :

- Un E. V. S. (qué za quo ?) a vu son contrat « non renouvelé » (licencié quoi !). Il faisait pas l’affaire (VIRE !) « vous comprenez, vous ne vous êtes pas assez impliqués… » (pas assez docile), « et puis, vous êtes toujours en train de poser des questions » (hè wouais, il était syndicaliste).

- Un EVS, c’est un Emploi Vie Scolaire, une des nombreuses variantes de contrats sur lesquels on recrute maintenant dans l’ Education Nationale, ceux que l’on appelait avant les Surveillants. Car vous le savez certainement les Surveillants ont disparus en 2 003. Pécaire, ils se sont pourtant battus les diables pour ne pas disparaître, ils ont même fait des grèves prolongées et reconductibles. Mais ils ont perdus, et on les a remplacés par des emplois précaires, recrutés directement par les chefs d’établissement, sur contrat individualisé. Et celui qui ne plait pas se fait virer, sans autre forme de procès.

Le modèle ayant été bien expérimenté pendant quatre ans, sur une catégorie de personnel, il va pouvoir se généraliser à toute l’Education Nationale, car ce sont les recommandations de l’OCDE.

Vendredi 12 décembre, Marseille :

Environ 2 000 personnes se sont rassemblées devant l’ Inspection d’Académie, pour protester contre l’autoritarisme qui se mets progressivement en place dans l’Education Nationale, par le biais de nombreux dispositifs nouveaux, qui se veulent tous innovants (contre les ringards quoi), mais qui créent surtout un véritable climat de caporalisation à l’école.

2 000 personnes qui ont ensuite manifesté sur la Canebière pour protester contre la procédure disciplinaire engagée contre un syndicaliste Erwan REDON, menacé de révocation pour ses activités militantes

Vendredi 12 décembre, Lyon :

Un rassemblement était organisé ce soir regroupant plusieurs dizaines de personnes venus pour soutenir Roland Veuillet en grève de la faim depuis 20 jours. A cette occasion, un camping car lui a gracieusement été prêté par des collègues, pour améliorer sa commodité.

Le ministère répond par le silence, aux demandes de Roland.

La grève continue, car dans cette affaire, une Enquête Administrative s’impose, ainsi que la réouverture du dossier qui contient de nombreuses aberrations.

mis en ligne par Gilles Frapper

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Réalisé avec SPIP, valide Valid XHTML 1.0 Transitional et Valid CSS!
L'équipe du site se réserve le droit de modérer les messages non conformes à la nétiquette