Justice pour Roland Veuillet

9e arbitrairathon : le Conseil Supérieur de la Fonction Publique

samedi 15 janvier 2005

Le Conseil Supérieur de la Fonction Publique réunira sa Commission des Recours Mardi 25 janvier à 14 h

Celle-ci examinera le dossier de Roland VEUILLET, syndicaliste enseignant, muté d’office de Nîmes à Lyon, pour sa participation active à la grève des surveillants de janvier 2003, et pour s’être opposé au remplacement des grévistes par des élèves en situation précaire.

Lors de cette audience ce syndicaliste rappellera que les motifs qui lui sont reprochés : « avoir créé du dysfonctionnement » et « avoir mis les élèves en danger », ont été formulés dans un contexte de grève. Ils correspondent avant tout à une volonté de criminaliser un mouvement social.

Il rappellera aussi que la procédure disciplinaire engagée contre lui s’appuie sur une cabale construite par le proviseur Deharo, associée à des témoignages de complaisance de quelques comparses, et des faux en écriture du recteur Marois.

Un imposant dossier a été remis au CSFP, qui démontre point par point qu’il s’agit d’une sanction arbitraire et anti-syndicale. Lors de l’audience, son défenseur Jean François FONTANA, responsable de SUD-éducation demandera que le CSFP recommande au Ministère de l’Education Nationale d’annuler cette sanction inique, C’est à dire réintègre Roland au lycée Dhuoda de Nîmes. Il demandera aussi que le CSFP recommande une véritable Enquête Administrative pour que les faits soient réellement établis, notamment les graves agissements de la hiérachie.


Quelques jours avant la séance du CSFP Roland VEUILLET engage un 9ème Arbitrairathon et rejoindra Paris en courant. Il quittera Lyon, mercredi 19 janvier à 13 heures (départ du rectorat) et il arrivera à Paris mardi 25 à 13 heures, rue de Babylone, entrée bis de l’Hotel Matignon), soit 500 km en 5 Jours.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Réalisé avec SPIP, valide Valid XHTML 1.0 Transitional et Valid CSS!
L'équipe du site se réserve le droit de modérer les messages non conformes à la nétiquette