Justice pour Roland Veuillet

4e jour de l’arbitrairathon Lyon-Brest

mercredi 20 avril 2005

F. FILLON Refuse L’avis du Conseil Supérieur de la Fonction Publique

Le ministère a annoncé officiellement sa décision de ne pas appliquer l’avis du CSFP, qui s’était prononcé le 25 janvier 2005 pour l’annulation de toute forme de sanction contre Roland VEUILLET syndicaliste sanctionné à l’issue du mouvement de grève 2003.

Ce refus est un scandale contre lequel il faut réagir : le ministère a été pris en flagrant délit, cette affaire était une cabale montée de toute pièce pour maquiller un acte de répression anti-syndicale, et le CSFP a considéré (malheureusement deux ans après) que les faits n’étaient pas établis. A présent le ministère refuse de reconnaître ses torts et il persiste en maintenant la sanction.

Cette décision scandaleuse doit être combattue, car elle ouverte la porte à l’arbitraire le plus absolu.

En attendant l’arbitrairathon se poursuit !

Parti en courant de Lyon, après avoir participé au Marathon organisé par la ville, Roland a rejoint Villefranche le 17 au soir, puis Roanne le 18 et, Vichy le 19 avril. Ce soir il arrivera à Montluçon en ayant parcouru les 200 premiers kilomètres des 1000 qui séparent Lyon de Brest (ville de F. FILLON).

Le Ministère a convoqué hier l’intersyndicale Nationale pour transmettre les conclusions du rapport SIMON. Un compte rendu de cette réunion sera communiqué dans les jours qui viennent. D’ores et déjà on peut dire que Jacky SIMON, le soit disant Médiateur, reprend à son compte toute l’argumentation de Deharo et Marrois. De fait cet ancien Directeur des Personnels agissant en service commandé tente de couvrir de sa notoriété, contre toute évidence, des actes indignes de personnels chargés d’éducation (rixe organisée par le Proviseur contre gréviste, faux en écriture du recteur).

Saviez vous qu’un Inspecteur Général est nommé à vie ?

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Réalisé avec SPIP, valide Valid XHTML 1.0 Transitional et Valid CSS!
L'équipe du site se réserve le droit de modérer les messages non conformes à la nétiquette