Justice pour Roland Veuillet

Roland, hospitalisé, poursuit sa grève de la faim - Rassemblement lundi avec Mgr Gaillot

samedi 10 février 2007

Malgré l’hospitalisation de Roland Veuillet, le comité de soutien maintient le rassemblement prévu lundi 12 février à 14h devant le Tribunal Administratif de Lyon.
En présence, en particulier, de Monseigneur Gaillot, nous débaptiserons la rue, qui deviendra « rue des libertés syndicales ».

Roland poursuit sa grève de la faim entamée le 24 décembre, et il a interdit, par une lettre à ses médecins, de le perfuser ou de l’alimenter de force. Le médecin contacté par l’AFP a jugé son état « inquiétant ».

Si Roland Veuillet avait été fonctionnaire territorial, l’avis du Conseil Supérieur de la Fonction Publique aurait été obligatoirement appliqué, et la sanction injuste dont Roland Veuillet est victime depuis 2003 aurait été annulée.

Comment expliquer le refus du ministère de diligenter une enquête administrative, sinon par sa volonté de protéger une hiérarchie qui a manifestement agi en dehors des lois ?

Le comité de soutien tient Gilles de Robien pour personnellement responsable des risques qui pèsent, plus que jamais, sur la vie de Roland Veuillet.

Il invite toutes les personnes attachées au respect des droits humains à écrire à Chirac et Villepin.

Roland a reçu des encouragements de Jean Lassalle, député (membre de l’UDF, parti de Gilles de Robien) qui a mené, lui aussi, une grève de la faim récemment.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Réalisé avec SPIP, valide Valid XHTML 1.0 Transitional et Valid CSS!
L'équipe du site se réserve le droit de modérer les messages non conformes à la nétiquette