Justice pour Roland Veuillet

Suite à l’entrevue au ministère, communiqué de l’intersyndicale

mercredi 7 février 2007

Au 46e jour de la grève de la faim de Roland Veuillet, une délégation intersyndicale (SUD Education-Solidaires, SNES-FSU, UNSEN-CGT, CNT FTE) a été reçue par des fonctionnaires du ministère de l’Éducation Nationale n’ayant aucun pouvoir (sous-directrice de la gestion des personnels).

Cela démontre le peu d’importance que M. De Robien accorde à l’appel désespéré de Roland Veuillet. Il prend ainsi une lourde responsabilité : la vie d’un homme est en danger.

Cette injustice, à force de se prolonger, devient un symbole. Roland Veuillet n’est pas seul à réclamer justice ! Par exemple, demain jeudi 8 février 2007, la manifestation unitaire de la fonction publique à Lyon lui apportera un témoignage de solidarité.

Prenant le relais de Philippe Corcuff, plusieurs personnels de l’Éducation Nationale se mettent en grève de la faim, dont Thomas Boos, co-secrétaire de la fédération SUD Éducation.

mis en ligne par Antoine

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Réalisé avec SPIP, valide Valid XHTML 1.0 Transitional et Valid CSS!
L'équipe du site se réserve le droit de modérer les messages non conformes à la nétiquette