Justice pour Roland Veuillet

Une affiche pour Roland

vendredi 19 janvier 2007

Cette affiche présente l’affaire, donne l’adresse de ce site et le contact du comité de soutien. À placarder, en particulier, sur les panneaux syndicaux !

PDF - 32.6 ko
affiche roland

Un CPE en grève de la faim à Lyon depuis le 23 décembre

L’administration reproche officiellement à Roland Veuillet d’avoir mis en danger les internes du lycée Dhuoda de Nîmes. Il est donc victime, depuis 2003, d’une mutation d’office à 300 kilomètres de ses jeunes enfants.

En réalité, les surveillants de l’internat étaient en grève, et le Proviseur a voulu faire remplacer ces grévistes par des élèves majeurs. Cet ordre était illégal, il n’était pas écrit. Roland Veuillet a simplement refusé de l’appliquer. Il a fait respecter le droit de grève, inscrit dans notre Constitution. Il a refusé un ordre qui ne garantissait pas du tout la sécurité des élèves.

D’ailleurs le Conseil Supérieur de la Fonction Publique s’est prononcé, le 25 janvier 2005, pour l’annulation de cette sanction.

L’administration cherche à faire taire Roland Veuillet depuis qu’il a dénoncé les manœuvres de son Proviseur, qui a favorisé l’entrée du MEDEF dans ce lycée, par des manœuvres indignes de ses fonctions (« bricolage » d’un compte-rendu de conseil d’administration...). Cette sanction est un acte de pure répression contre un militant que l’administration veut faire taire.

Solidarité !

Le comité de soutien à Roland Veuillet exige l’annulation de la sanction

Répondre à cet article

Messages



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Réalisé avec SPIP, valide Valid XHTML 1.0 Transitional et Valid CSS!
L'équipe du site se réserve le droit de modérer les messages non conformes à la nétiquette