Justice pour Roland Veuillet

De Robien répond à Gérard Aschieri

vendredi 26 janvier 2007

Cette réponse relève de la provocation et d’un mépris qui ne peuvent qu’enfermer Roland dans sa détermination.

PDF - 46.9 ko
De Robien répond à Gérard Aschieri

de :
Monsieur Gilles de ROBIEN
Ministre de l’éducation nationale
110, rue de Grenelle
75357 Paris SP 07

à :
Monsieur Gérard ASCHIERI
Secrétaire Général
de la Fédération Syndicale Unitaire
3-5 rue de Metz
75010 Paris

Monsieur le Secrétaire Général,

Vous avez appelé mon attention sur la situation de Monsieur Roland VEUILLET, qui a décidé d’entamer une nouvelle grève de la faim, et vous me demandez de lever la sanction prise à son égard.

Compte tenu du jugement récent de la Cour Administrative d’Appel de Lyon qui a rejeté son pourvoi, il ne m’est pas possible de revenir sur une décision disciplinaire (mutation d’office) qui a été prise à bon droit.

En revanche, je vous confirme expressément que M. VEUILLET bénéficie de toutes les garanties de tous les droits (notamment de mutation) qui s’attachent à son statut de fonctionnaire. Afin d’apaiser la situation et d’envisager l’avenir de la carrière de M. VEUILLET, je demande au Recteur de l’Académie de Lyon de le faire recevoir par le Directeur des Ressources Humaines.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le secrétaire Général, l’expression de mes sentiments les meilleurs.

Répondre à cet article

Messages



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Réalisé avec SPIP, valide Valid XHTML 1.0 Transitional et Valid CSS!
L'équipe du site se réserve le droit de modérer les messages non conformes à la nétiquette